Violences du match Montereau - Fontainebleau : quatre prévenus en correctionnelle

19 novembre 2014 - 20:49

Dans un climat tendu, quatre jeunes footballeurs du club de Montereau (ASAM) comparaissaient lundi devant le tribunal de Fontainebleau. L’audience faisait suite aux violents incidents qui avaient éclaté en marge du match opposant Montereau à Fontainebleau, le 24 novembre 2013. À cette date, en effet, après le coup de sifflet final, divers joueurs Monterelais ainsi qu’une cinquantaine d’individus descendus des gradins avaient pris à partie, puis frappé quelques joueurs Bellifontains et l’arbitre de la rencontre. Les forces de l’ordre avaient dû intervenir dans la foulée.

Un an après, avec l’enquête de police, le visionnage des images de vidéosurveillance et les divers témoignages, quatre jeunes footballeurs originaires de Montereau comparaissaient devant le juge pour ces violences. À noter que deux autres individus mineurs sont mis en cause. Ils comparaitront prochainement devant le juge pour mineurs à Melun.

L’audience, qui a duré plus de trois heures, s’est déroulée dans un climat tendu, au point même que la juge a décidé de reporter le délibéré au 15 décembre prochain, constatant que des amis des prévenus s’étaient massés au fond de la salle, malgré la présence policière renforcée.

Le procureur de la République a rappelé la peine maximum pour ce genre de délit : trois ans d’emprisonnement assortis de peines complémentaires éventuelles, telles que l’interdiction de pénétrer dans l’enceinte d’un bâtiment sportif pendant un période ne pouvant excéder cinq ans.

Il a requis quatre mois de prison avec sursis et deux ans d’interdiction de stade pour trois des prévenus. Concernant le dernier individu, le procureur a requis 90 jours-amende et deux ans d’interdiction de stade.

77130 Montereau-Fault-Yonne

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Dirigeant
  • 1 Arbitre
  • 5 Joueurs
  • 3 Supporters